Témoignage de Raphaëlle CAYET || Bac ES - 2013

Raphaëlle CAYET :

Mention TRES Bien

Bac ES - Promotion 2013

 

  •  Mon choix de filière...

Lorsque je suis entrée au lycée je m'étais mise en tête de suivre une filière L; et puis, au fil de mon année de seconde j'ai pu apprécier tout autant les matières scientifiques. Plus l'année défilait, plus je doutais réellement de mes capacités à faire le bon choix en matière d'orientation, et lorsque l'on est à peu près bonne élève partout ce n'est pas simple de se dire qu'une matière nous réussit mieux qu'une autre...

Et puis un jour, (un jour d'AP) un professeur d'art nous a fait travailler sur l'actualité (j'étais au lycée Alain Colas). Je me suis tout de suite faite remarquée apparemment dans ma manière de la travailler, et on m'a suggéré de faire un bac ES. C'était une possibilité que je n'avais jamais envisagé et que je n'estimais guère à vrai dire (ne voyant que par les L et les S)... ; mais je me suis tout de même renseignée.

Contre toute attente il correspondait tout à fait à ce à quoi j'aspirais (mêlant en plus de l'éco et des sciences politiques, des maths, de l'histoire et de la philo ! Au moment de faire mon choix, on peut pas vraiment dire que j'étais sure de moi, mais j'ai tout de même fini par choisir ES, estimant qu'en fait, ce bac ne me fermerait jamais de portes !

Mon projet pour l'année prochaine : je me destine à une double licence" Droit / Science Po ", "Philo" à l'Institut Catholique de Paris.


  • Comment "faire la différence" ? 

Je ne pense pas que je fasse vraiment la différence dans les copies. Je pense seulement que l'on voit que je travaille très dur pour réussir et que pour le coup j'emmagasine beaucoup de connaissances. Je m'arrange toujours pour mettre en avant cela, sans en faire trop normalement. Je pense que l'on remarque ma rigueur, mon désir de bien faire.

 


  • Faut-il faire des sacrifices ?

Non pas vraiment. Je ne sors pas tellement d'ordinaire donc je ne peux pas vraiment vous renseigner là dessus! Par contre en ce qui concerne les activités j'ai du laisser un peu de côté la musique alors que j'en faisais en 1ère environ 12h par semaine.

Attention !! je ne me suis pas coupée du monde cette année ! j'ai continué à partager des moments en famille, à aller au cinéma, à des concerts, à voir mon petit ami (avec lequel depuis la 1ère je révisais tous les week-end (lui aussi étant en ES au lycée).

 

  • Quelques conseils :

Travailler au CDI à chaque fois que l'on peut (cela permet de faire le moins de chose chez soi, et d'être vraiment tranquile pour travailler) ;

Suivre en cours (je pense que 5/9 du travail y est accompli) ;
 
Ne pas écouter les élèves qui nous traitent d'extraterrestres parce que l'on écoute, que l'on travaille, que l'on en fait toujours plus que ce qui est demandé, que l'on considère les profs, qu'on a comme 2ème maison le lycée (car au final ça paie, et l'on vit comme les autres il ne faut pas croire!).

 

  • Des souvenirs du lycée : 

L'expérience de la radio Bac FM, mon petit ami et le voyage à Malte.

 

  • Mes professeurs... 

Les enseignants !!! s'il n'y en avait qu'un ! je vais essayer de faire court !

M. Prosdocimi : parce que sa manière de faire cours est illustrée, ludique, drôle; que ses cours sont faciles à apprendre; qu'il fait tout pour notre réussite et que ça le touche vraiment !
 
M. Bariller : parce qu'il aime la méthode, la rigueur et qu'il nous fait beaucoup de contrôles pour nous forcer à apprendre ( cela peut paraitre un peu sévère comme procédé mais ça marche!), et bien sûr qu'il est drôle !
 
Mme Baudin : parce qu'elle est très juste comme prof de philo, et passionnante à mon sens ( et puis c'est elle qui m'a fait découvrir cette matière sans loufoquerie, cette matière que je continuerai l'année prochaine!).
 
M. Châtelet: parce qu'il m'a appris à tirer à maximum des cours et m'a permis de prendre confiance en moi. Sa façon de faire était un peu spécial mais justement cela lui permettait de voir ce qui était capable de suivre ou non.
 
Mme Guégan: parce qu'elle fait toujours tout pour ses élèves, qu'elle soutient des causes nobles, qu'elle sait pleins de choses, et qu'elle a soudé la classe grâce aux sorties qu'elle organisait.

 

  •  Ce dont je suis le plus fière...

Le travail que j'ai fourni pour en arriver jusque là... réellement ! parce que j'ai beaucoup douté et que j'ai beaucoup pleuré aussi !!