Témoignage de Damien DURET || Bac STMG - 2014

Publié le vendredi 11 juillet 2014 06:00 Écrit par MOUROT-Thierry

Damien DURET :

Mention Très Bien

Bac STMG - Promotion 2014

 

Comme la plupart des élèves, j’ai choisi ma première orientation dès la fin de 3ème. Le brevet obtenu, je me suis dirigé vers le Lycée Jules Renard, où j’y ai réalisé mon année de seconde. Une année très difficile, où j’ai eu beaucoup de difficulté à m’adapter aux rythmes de travail qui sont, il faut l’avouer nettement plus soutenus qu’au collège. Initialement, je désirai faire un bac STI2D, mais très rapidement je me suis rendu compte que ma voie n’était pas dans cette filière...
J’ai dès lors pris l’initiative de m’informer sur les différentes filières auxquelles je pouvais prétendre. D’abord orienté dans une optique d’un baccalauréat professionnel en comptabilité, j’ai découvert la série Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (ex STG) lors des portes ouvertes du lycée Raoul Follereau. Filière qui m’était totalement inconnue, elle me fût présentée par l’actuel chef des travaux, Mme LACLE et au fur et à mesure qu’elle m’expliquait le programme de cette filière, je me sentais totalement concerné et désireux d’y accéder. Pour moi, il n’y avait aucun doute, ma voie était ici! 
Depuis longtemps déjà, j’étais attiré par le milieu des entreprises et de la gestion, accédant même à 15 ans au siège de président de ma propre association.
La série STMG était pour moi une évidence, un choix d’orientation que je ne regrette absolument pas.  

Je pense que la série STMG est trop souvent décrédibilisée par la plupart des lycéens qui n’y voient que « le bac facile d’accès », ces gens-là n’ont pas compris le véritable objectif de cette filière qui est de nous donner une véritable base de connaissance du monde de l’entreprenariat, un premier accès à l’économie, et au droit de notre pays. On y apprend beaucoup de choses qui sont très utiles dans la poursuite d’étude dans le tertiaire. C’est une série qui correspond, je pense parfaitement aux lycéens attirés par l’univers des entreprises et du management. 

Après avoir réussi mon bac STMG avec une si belle mention, j’ai décidé de poursuivre mes études avec un BTS Comptabilité et Gestion de Organisations (CGO) au sein du lycée qui m’a tant apporté. La comptabilité est pour moi un fondement capital de la gestion, et la base même de l’économie. Désirant devenir un jour PDG de ma propre entreprise, la comptabilité me semble être de loin le meilleur pillier pour accéder à ce rêve. Tout bon dirigeant d’entreprise doit être capable de comprendre et interpréter les chiffres afin de prendre sans aucun doute les bonnes décisions stratégiques. Par la suite, je m’orienterai très certainement vers un Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion.

Le BTS CGO permet de renforcer les bases acquises en STMG, et notamment celles acquises avec l’option Gestion Finance. C’est un BTS qui j’espère me sera très enrichissant et qui me permettra de poursuivre mes études dans le supérieur avec sérénité puisqu’il valide de nombreux paliers pour l’obtention par la suite du Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG).

Raoul Follereau est pour moi le lycée qui m’a permis de réussir et c’est sans aucun doute et avec le plus grand plaisir que j’y retourne l’an prochain pour deux années en BTS...

 

Pour faire la différence, je pense que le travail est le premier des facteurs vers l’obtention de cette mention « Très Bien ». En effet, il faut régulièrement faire ou refaire des exercices, afin de consolider la théorie vue en cours. La comptabilité et les Mathématiques sont très liées, sans apprentissage et travail personnel régulier il est très difficile de réussir, et d’obtenir des bonnes notes toutes l’année.  Une telle mention, s’obtient avec un travail régulier, afin de ne pas être en panique à quelques jours de bac, et d’affronter les épreuves sans trop de stress. Personnellement, ce travail régulier m’évita les longues heures de révisions avant le bac, j’ai commençé véritablement mes révisions 3 semaines avant les premiers examens, en n’y consacrant jamais plus de 2 heures par jours.

Etudier régulièrement mes cours, refaire les exercices, établir des fiches de synthèses m’ont permis d’obtenir les meilleurs notes dans les matières que je travaillais régulièrement comme la Comptabilité où j’ai obtenu 19/20, les mathématiques où j’ai obtenu 19/20 également ainsi que l’histoire, matière que je révisais plus par plaisir et où je suis fier d’avoir obtenu 20/20 au baccalauréat. Mes longues heures de travail ont été récompensées, j’en suis pleinement satisfait et je ne regrette absolument rien.

Les semaines en terminale doivent être rythmées entre travail en cours et travail à la maison, cela ne fait aucun doute.

Pour véritablement faire la différence, il ne faut pas se contenter du minimum, il faut développer ses arguments, appuyés par des exemples. Rendre 12 ou 15 copies au bac ne doit pas faire peur, au contraire ! Cela permet j’en suis sûr de faire toute la différence, d’apporter d’une part de la théorie vue en cours mais également de la culture générale que l’on obtient en s’informant sur le monde qui nous entoure.  Tout cela n’aurait pas été possible sans une équipe pédagogique dynamique et attentive, que je ne remercierai jamais assez.

 

Comme tout élève consciencieux, oui j’ai dû faire des petits sacrifices, mais rien qui ne me dérangea véritablement. Je suis quelqu’un qui s’ennuie très vite, par conséquent le travail me permet de m’occuper, comme d’autres joueront aux jeux vidéo par exemple. De nature plutôt introvertie, je ne suis pas un grand fan des sorties tous les week-ends, et pour moi certaines matières se révise avec grand plaisir, comme l’histoire, qui est un domaine qui m’a toujours fasciné et plus particulièrement l’histoire de France à laquelle j’accorde un grand intérêt.

Il m’est arrivé à plusieurs reprise de faire mes 8 heures de cours, et de travailler jusque tard dans la soirée, notamment en comptabilité afin de refaire les exercices surtout quand je n’avais pas bien compris. Je ne l’ai jamais vu comme un sacrifice, je dirai que pour moi c’est plutôt un élément vers la réussite. Le travail fourni me permet d’avoir des bonnes notes, et comme je veux des bonnes notes, c’est donc un moyen pour accéder à mon désir. Travail et réussite sont liés, et quand on veut réussir, le travail n’est plus une contrainte mais un moyen d’accéder à la satisfaction et peut-être à une certaine forme de bonheur.

 

Je ne suis pas un modèle de référence, par conséquent chacun sa méthode pour réussir son bac, après certaines sont peut-être plus efficaces que d’autre.

Si je devais donner 3 conseils pour réussir son bac, je dirais tout d’abord le travail, il me semble indispensable de connaître ses cours, et de savoir les utiliser.
Refaire les exercices régulièrement permet de savoir utiliser son cours, ce qui est tout aussi important. Un travail régulier, permet comme je le disais plus haut, de passer le baccalauréat plus sereinement puisque de simples relectures, permettent de se remémorer le contenu essentiel du cours.  Le fait de réaliser des fiches tout au long de l’année de première et de terminale ainsi que de travailler mes exercices régulièrement m’a permis de réviser le bac rapidement, sans y consacrer beaucoup de temps (environ 2 heures par jours).

Ensuite je dirai que pour réussir son bac, il faut aimer ce que l’on fait, on est libre de choisir la filière que l’on veut, par conséquent on a tout intérêt à choisir quelque chose que l’on aime, une filière ou l’on se sent attiré par le programme, par ce que l’on y étudie. Dès lors que l’on aime une matière, il devient plus facile de travailler sur celle-ci car on s’y intéresse. Je pense qu’il est capital, dès la seconde de choisir le bon bac, celui qui correspond le mieux à ce que l’on veut faire plus tard. Cela permet d’être bien plus efficace et de mieux mémoriser les cours.

Enfin, je pense qu’il faut se fixer des priorités, s’imposer un calendrier de travail et s’y tenir. Le bac est l’un des passages essentiel de notre vie, il vaut bien quelques petits sacrifices.

Personnellement, comme je l’ai dit plus haut, le programme de la série STMG m’intéressait, que ce soit le management des organisations, l’économie-droit ou la comptabilité. Ma soif de curiosité et mon attachement pour ces matières m’ont certainement permis de fournir un travail régulier durant 2 ans.

 

Trois années au lycée, trois années de souvenir...

Tout d’abord je ne garde pas que de bons souvenirs de mon année de seconde mais je ne regrette pas les personnes formidables que j’ai rencontré, chacunes m’ont aidés à surmonter les épreuves, comme je le disais plus haut, j’ai eu une seconde plutôt difficile.

Mon année de première fût un grand changement, j’étais véritablement passionné par le programme, l’équipe enseignante était géniale. Je garderai sans aucun doute le souvenir des personnes merveilleuses que j’ai rencontré, aussi bien enseignant qu’élève. La classe était plutôt sympa, ce qui m’a permis d’une part de m’intégrer mais également de reprendre confiance en moi.

Enfin, mon année de terminale fût dans la continuité de mon année de première. Des personnes formidables rencontrées, beaucoup auront marqué ma vie d’adolescent. On était une classe très dynamique avec une très bonne entente entre tous, ce qui été vraiment propice au travail. J’ai beaucoup apprécié mon rang de premier de la classe, beaucoup me prenait en référence, et j’ai trouvé cela gratifiant. Je me souviens surtout des cours d’histoire, relativement mouvementé et contesté par certain mais qui ne m’ont pas empêché d’obtenir un 20/20 au baccalauréat.

Je suis très heureux de continuer l’aventure l’an prochain dans la cité scolaire, avec des enseignants que je reverrai, ainsi qu’avec des amis formidables que j’ai rencontrés en première.

 

Sans mes enseignants, je n’aurais certainement pas eu mon baccalauréat avec une si belle mention. Certains professeurs m’auront véritablement marqués et je ne les oublierai jamais.

Je pense en premier à Mme Noury, une enseignante hors du commun, qui allie parfaitement rire et travail. Pour moi, c’est une personne fascinante qui m’a transmis sa passion pour la comptabilité. Je n’avais jusqu’alors jamais vu une enseignante aussi dynamique et aussi proche de ses élèves. Toujours présente et souriante, elle donne véritablement envie de donner le meilleur de soit même. Grâce à elle, je suis parvenu à donner le meilleur et à obtenir un 19/20 en comptabilité pour mon bac, je la remercie profondément. Elle était présente à la remise des notes du baccalauréat et je me souviendrai toujours avec quel enthousiasme elle nous a tous accueillis, heureuse que l’on aie obtenu notre baccalauréat avec de bonnes notes en comptabilité. Elle sembla parfois plus heureuse que nous.
J’espère que Mme Noury fera partie de mes enseignantes l’an prochain.

M. Jacquin, m’aura également marqué, c’est un puits de connaissance et de savoir, il m’a permis d’augmenter mon niveau en histoire, de prendre goût à tout ce que l’on faisait. Grâce à lui, j’ai obtenu un magnifique 20/20 au bac, je le remercie fortement.

Mme Montchanin, professeur d’économie droit et une enseignante dévouée, toujours très impliquée dans la réussite de ses élèves. Je suis heureux de l’avoir eu en professeur principal. Elle m’a permis d’accroître mes ambitions en m’inscrivant au concours général des lycées auquel j’ai fini lauréat, je ne la remercierai jamais assez.

M. Carlier m’aura marqué par son genre hors du commun également, un professeur plein de surprises qui enseigne avec talent la philosophie.

Je remercie aussi Mme Lydie pour m’avoir transmis également sa passion des mathématiques, une jeune enseignante aux méthodes qui peuvent paraître décalées mais qui s’avèrent très efficaces.

Mme Palladini et Mme Roblin, très attachées à la réussite de leurs élèves. Grâce à elles, j’ai réussi à perfectionner mon italien et mon anglais, à faire des progrès importants et à prendre goût à ces langues.

Enfin, M. Grosjean, professeur de management des organisations, qui a su me motiver, m’apprendre de nombreuses choses. C’est grâce à lui que je suis Lauréat du concours général des lycées 2014, un très grand merci.

Toute l’équipe enseignante était formidable, aussi bien en première qu’en terminale, certains professeurs ont marqués ma vie lycéenne, m’ont permis de progresser. Ma réussite aujourd’hui est aussi la leur.

 

Tout d’abord je suis fier d’avoir réussi mon bac avec mention Très Bien, c’est pour moi une réussite à laquelle je ne m’attendais pas vraiment, de nature pessimiste je pensais avoir raté un grand nombre d’épreuves. Je ne m’étais fixé aucune mention et c’est une très grande surprise que j’ai eu le 4 Juillet devant les panneaux d’affichages.

Ensuite, je suis fier d’être lauréat du concours général des lycées 2014 avec l’épreuve de managements des organisations. Ce fût une très grande surprise pour moi. Je suis aussi très fier de représenter mon lycée au niveau national et de pouvoir montrer qu’en STMG on peut aussi réussir.

Enfin, je suis très fier de tout le travail que j’ai fourni pendant ses deux ans, celui-ci m’a permis d’atteindre bien plus que mes objectifs et d’affronter plein d’enthousiasme mon BTS l’an prochain.

Je me souviens de la première fois où je suis passé sur Bac FM, ce fût un très grand moment de stress. Je suis passé à la radio dans le cadre d’une émission en italien qui parlait de l’immigration. J’ai été impressionné par le studio et le fait d’être écouté en direct par plusieurs milliers de personnes. Ce fût pour moi une très belle expérience, qui pourrait éventuellement se renouveler.

Je me souviens également des actions menées en tant qu’éco-délégué, rôle que j’ai tenu pendant deux ans. Ceci est pour moi une très bonne initiative qui n’est pas encore pleinement mis en place, mais qui marque l’engagement environnemental de la cité scolaire.