Témoignage de Laurine A., en première année de fac

FOLLEREAU2
  • Bac ES en 2012
  • Ses études post-bac actuelles :

En première année de fac à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en double cursus histoire-science politique. Le double cursus correspond à une licence partagée en deux domaines, la différence avec une licence simple c'est qu'au bout de 3 ans vous obtenez une licence dans les deux domaines. Vous avez donc deux licences mais en 3 ans.

J'ai encore peu de recul sur les études supérieurs, je vais bientôt finir ma première année et n'ai pas d'autre expérience que celle-ci puisque j'ai directement attaqué ce cursus après mon bac. Je pense continuer ce cursus afin d'obtenir ma licence. Je continuerais en master car la licence en elle même offre peu de débouchés, il est nécessaire de continuer.

Cependant je pense faire une pause avant mon master et partir à l'étranger. Partir à l'étranger sur une longue durée est beaucoup plus facile lorsqu'on est étudiant que lorsque l'on est engagé dans le monde du travail. Partir à l'étranger vous apporte également non seulement une super expérience, cela ne peut être qu'enrichissant et représente un atout non négligable pour la suite... N'hésitez pas à vous pencher dessus, il existe aujourd'hui de nombreux programmes de toutes sortes pour partir que se soit avec votre école, fac ou en-dehors. Partir ne signifie pas rien faire pendant plusi eurs mois... mais vous pouvez vous engager dans plein de choses comme le service civique qu'il soit européen ou internationnal, il y aussi la solution de jeune "fille" ou "homme" au pair... Si j'insiste sur cela c'est que je pense que voyager est très important, pas seulement parce que cela fait bien dans le CV mais avant tout parce qu'il est nécessaire de s'ouvrir, de voir comme les gens vivent en-dehors de vos voisins...

Sinon pour la suite de mes études je pense me tourner au niveau du master vers des masters dans le domaine de l'action sociale. La fac et les études supérieurs n'ont rien à voir avec le lycée, de nombreuses passerelles existent et vous pouvez faire une licence d'histoire pour finir en master de sociologie (sous certaines conditions). De plus s'il existe des trajectoires traditionnelles vous pouvez très bien faire ce que vous souhaiter et sortir des sentiers battus. Ainsi par exemple dans ma filière la suite que l'on pourrait qualifier de traditionnelle serait un master en politique, relations internationnalles... Pour l'instant (je peux changer d'avis) ce n'est absolument pas ce que je veux faire, pourtant ma licence me plait mais à terme je voudrais me tourner vers le social.

C'est également la spécificité de votre parcours qui fait sa force. Je n'ai pas de métier précis en tête et cela n'a rien de dramatique ni d'exceptionnel. Certes il faut avoir une idée de ce que vous voulez faire, du domaine mais vous avez largement encore le droit de ne pas savoir ou de changer d'avis. La fac offre notamment de nombreuses possibilités de réorientation.

Souvenirs de lycée...

Je pense que je ne vais pas m'attarder dessus, mais je dirais qu'il est essentiel de se détacher de ce que les profs disent, ils ne seront probablement pas d'accord avec moi mais n'hésitez pas à aller en dehors des chemins qu'ils vous conseillent. Je ne veux pas dire de faire le désordre en classe... mais de ne pas hésiter à chercher vous même, à vous déplacer... Il existe tellement de possibilités pour les études et la suite du lycée, les profs vous présentent une infime partie de ce qui existe et présentent toujours la même chose.

De plus ils sont loin de vous connaitre autant que vous même et ce qu'ils vous conseillent parce que vous avez des bonnes notes ou parce que c'est la suite traditionnelle de votre filière peut ne pas vous correspondre du tout. Il faut que vos études supérieurs correspondent également à votre pesonnalité pas seulement dans les matières que vous choisirez mais également dans les structures, le l ieu que vous choisirez pour vos études.

Si vous vous engagez dans des études supérieurs c'est pour au moins deux, trois ans et si ce que vous faite ne vous plait pas, cela ne fonctionnera pas. Les profs vous dirons de regarder les débouchés, je vous dirai de regarder essentiellement ce qu'il vous plairait de faire. Les études que vous ferez et le métier qui s'en suivra c'est pour plusieurs années, ce n'est pas comme le lycée oùm vous savez que ça ne durera pas plus de 3 ou 4 ans. Et l'épanouissement dans les études et par la suite dans le travail et il me semble une donnée essentielle.

Pour les élèves de seconde il en va de même pour votre choix dans votre orientation. Ne faites pas un bac S parce que c'est le plus réputé ou qu'il offre le plus de débouchés... ou je ne sais quoi. Pour ma part il me semble que ce sont de fausses raisons. Un bon bac L vaut mieux qu'un bac S moyen... d'autant plus si vous n'aimez pas ce que vous faites. Certes vous ne pourrez pas faire médecine avec un bac L mais tout le domaine des sciences sociales vous est ouvert et croyez moi il est vaste, sans compter les BTS, DUT et autres filières...

Enfin un des derniers conseils qui me parait important c'est que le choix de votre filière au lycée puis celui après de vos études ou de la formation est VOTRE choix, pas celui de vos parents, pas celui de vos amis... c'est votre vie que vous dessinez et il me semble qu'à 15 ans puis à 1 8ans il est possible de faire ce choix seul. Je ne vous dis pas de ne pas prendre en compte les conseils de votre entourage mais de ne pas les laisser décider à votre place.