Le Lycée Raoul Follereau, partenaire de " Sciences Po PARIS "...

Publié le lundi 17 juin 2013 13:50 Écrit par MOUROT-Thierry

LRF mini Convention entre l'Institut d'Etudes Politiques de Paris & le Lycée Raoul Follereau science po

C'est au terme d'un parcours marathon de plus d'un an que le lycée  Raoul FOLLEREAU  s'est vu autoriser, le 3 mai 2013, à signer une Convention d'Education Prioritaire (CEP) avec l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Cette procédure concerne avant tout les lycées situés en zone d'éducation prioritaire, en zone de prévention de la violence ou, comme c'est le cas pour le lycée Raoul FOLLEREAU, en zone urbaine sensible. Elle a été voulue, au tout début des années 2000, par Richard Descoing, le défunt directeur de l'institution parisienne, pour diversifier le recrutement de cette dernière et en permettre l'accès aux élèves méritants, issus des couches modestes de la population, qui préparent leur baccalauréat dans l'un des lycées partenaires. A l'heure actuelle, sur l'ensemble des territoires de la France métropolitaine et des DOM-TOM, Sciences Po a conclu une CEP avec cent lycées.

Le projet de convention, initié en 2012 par M. Dominique Crescenzo, professeur de Sciences Economiques et Sociales, a aussitôt obtenu le soutien, vif et total, de M. Alban Georges, proviseur, ainsi que ceux de la région Bourgogne et du rectorat de Dijon.

Bien que conçue pour promouvoir les élèves de condition modeste, une CEP, à partir du moment où elle est scellée entre Sciences Po et un établissement secondaire, permet à l'ensemble des élèves de ce dernier qui se portent candidats de bénéficier du dispositif qui en découle, indépendamment de leur origine sociale. Ce qui signifie également, qu'en dépit d'une proximité de contenu entre les matières enseignées dans le cadre de la série ES et celles dispensées par l'institution de la rue Saint Guillaume, spécialisée dans les sciences sociales, l'accès à la procédure de sélection issue de la CEP ne sera pas réservé aux seuls élèves de cette série, mais sera également ouvert aux candidats venant des séries L et S du lycée Raoul FOLLEREAU, voire à ceux des sections technologiques, qui auraient pour projet la poursuite de leurs études à Sciences Po.

Ce dispositif permettra aux élèves du lycée Raoul FOLLEREAU de faire l'économie des épreuves écrites à l'examen d'entrée dans la prestigieuse institution.

Dès la rentrée 2013, une préparation à l'oral sera proposée aux élèves des classes terminales désireux d'intégrer Sciences Po. Au cours de cette préparation, ceux-ci devront réaliser un dossier de presse, sur un thème de leur choix, qu'ils soutiendront devant un jury d'admissibilité interne au lycée. Les candidats retenus par ce jury seront ensuite appelés, une fois les résultats du baccalauréat publiés, à subir un entretien à Sciences Po devant un jury d'admission. De plus, pour conforter les vocations et dédramatiser l'accès éventuel à L'Institut d'Etudes Politiques, il sera organisé, pour les candidats issus des classes terminales, en tout début d'année scolaire, une visite de l'Institut où les élèves pourront assister à des cours et s'entretenir avec des étudiants. En milieu d'année, une autre visite pourra être proposée, le cas échéant, aux élèves de 1ère.

Pour préciser les conditions de l'accord, une délégation de l'Institut d'Etudes Politiques s'est rendue de Paris dans les locaux du lycée Raoul FOLLEREAU le mercredi 12 juin. Elle était composée de Mme Margarete Sturm-Foucault, chargée de mission au Pôle « Egalité des Chances et Diversité » de Sciences Po, et de M. Lukas Macek, directeur du campus dijonnais de Sciences Po Paris. A cette occasion, toute l'équipe pédagogique du lycée impliquée dans le projet était présente et deux élèves de 1ES1 ont réalisé, sur « Bac-FM », une « interview » des membres de la délégation. La convention sera solennellement signée au mois de septembre dans les bâtiments du campus dijonnais de Sciences Po, en présence - probable - de M. Florent Sainte Fare Garnot, maire de Nevers, lui-même ancien étudiant de l'Institut.