« Avec mon propos, le but est de montrer, aux élèves, les manières de penser, propres à l’informatique », explique Gilles DOWEK, «  et des les amener à réfléchir sur les liens entre les mathématiques et l’informatique et sur la singularité des mathématiques qui est longtemps restée l’unique science à ne pas utiliser d’instrument. »

Gilles DOWEK a contribué à la présence de l’enseignement de l’informatique au lycée en participant à l’élaboration du programme scolaire, en particulier avec la spécialité I.S.N., en terminale scientifique.

Lors de sa venue à Nevers, il a également parlé de son parcours post-bac et présenté certaines filières d’orientation.