Salle culturelle CLAUDE PARENT - Lycée Raoul Follereau

Publié le lundi 13 avril 2015 14:33 Écrit par MOUROT-Thierry
Thumbnail image FOLLEREAU2

Baptême de la salle culturelle du Lycée Raoul Follereau qui devient la salle Claude Parent le vendredi 10 a vril 2015.

De la même manière qu'il est naturel de donner un nom à un enfant, de même il est tout aussi naturel et fondamental que la salle culturelle du Lycée Raoul Follereau soit identifiée d'un nom prestigieux, Claude Parent.
Claude Parent est un architecte novateur qui a offert à Nevers et à la Nièvre un des bâtiments représentatifs de l'architecture moderne, classé Monument Historique le 25 mai 2000.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image
 

Court rappel historique

Dès 1930, l'insuffisance de lieux de culte se fait ressentir à Nevers, malgré une première chapelle dédiée à Sainte Bernadette, l'expansion du quartier dans les années 50, avec les projets de barres et de tours de logements sociaux et le développement d'une cité scolaire importante regroupant collège/lycée/École Normale et Inspection Académique, impose rapidement le besoin de créer une nouvelle paroisse, une nouvelle église.
Parallèlement , le Concile Vatican II modifie l'espace religieux : l'officiant se tourne désormais vers le paroissien, la paroisse est souhaitée comme lieu de rencontre et d'accueil ; la visibilité, la participation et le déplacement des fidèles et de l'officiant doivent être repensés : Claude Parent et Paul Virilio s'associèrent afin de concrétiser architecturalement ces principes.

L'église Sainte Bernadette du Banlay , enfant prodigue de Nevers ?

Extérieurement rappelant les bunkers du Mur de l'Atlantique, les horreurs de la guerre pour que l'on n'oublie jamais, intérieurement offrant un espace de protection et de recueillement conforté par la circulation fluide de la lumière et de tout homme qui y pénètre, l’Église Sainte Bernadette du Banlay rassure et tient à l'abri de tout.
Mal reçu, mal perçu, fortement critiqué à sa sortie de terre, Nevers et la Nièvre s'enorgueillissent aujourd'hui de ce monument qui fait désormais l'objet de multiples attentions et projets.
Le quartier du Banlay et l'environnement proche de l'église vont subir des changements qui amèneront un regard nouveau sur ce trésor architectural encore trop souvent méconnu des habitants de Nevers et du quartier du Banlay.

L'église Sainte Bernadette du Banlay et le Lycée Raoul Follereau ?

De nombreux liens se tissent entre l'église Sainte Bernadette du Banlay et le Lycée Raoul Follereau, le nom d'abord, le lycée ne fut-il pas jadis le lycée du Banlay ? La proximité géographique ensuite et enfin, osons l'espérer, la philosophie car le Lycée Raoul Follereau, longtemps mal-aimé et mal compris à l'instar de l'église est cependant comme elle , un lieu où l'accès aux savoirs et à la culture permet de fluidifier la pensée des élèves, qui y sont accueillis, pour qu'ils soient mieux armés et protégés contre les vicissitudes de la vie et qu'ils portent haut et loin les valeurs humanistes de paix
et de tolérance dont toute société a besoin.


La réaction de Claude Parent à notre demande

Claude Parent, sollicité pour donner son nom à la salle culturelle, a été extrêmement touché par cette demande qu'il a immédiatement acceptée avec enthousiasme ; une telle complicité de coeur et d'esprit entre ces deux lieux, l'attachement privilégié et unique qu'il entretient avec ce bâtiment ne
pouvaient être mieux comblés qu'en trouvant un prolongement dans une salle portant son nom et destinée à l'art et à la jeunesse dont il dit lui-même qu’il faut qu'elle soit accompagnée dans sa compréhension du monde, compréhension dans laquelle l'art et la culture sont majeurs à ses yeux
comme aux nôtres !