Les Arts à la page... au lycée Raoul Follereau

Publié le mercredi 5 février 2014 14:21 Écrit par MOUROT-Thierry

Les élèves de seconde E à la découverte de la Chapelle SAINT SYLVAIN !

Dans le cadre du projet "LEs Arts à la page", les élèves de 2E sont allés visiter la chapelle SAINT SYLVAIN à Nevers. Elle est située en direction de Coulanges-les-Nevers, à proximité de l'ISAT et de la Médiathèque Jean Jaurès. 

Ce lieu insolite du 13ème siècle classé Monument Historique abrite des oeuvres d'art contemporain.

M. Philippart, le dépositaire de la chapelle (comme il se nomme lui-même voulant éviter le titre de propriétaire), nous a accueillis dans la chapelle dans laquelle il vit.

La classe a été divisée en trois groupes, afin de travailler sur différentes activités. On pouvait visiter la chapelle pour voir les oeuvres qui sont à l'étage, pendant que les autres camarades regardaient une vidéo sur les artistes présents dans la chapelle.

Nous avons également participé à un atelier documentaire pendant lequel nous pouvions chercher des informations sur Claude Viallat, Colette Deblé, Claude Parent, Claude Lévêque et François Morellet dans des ouvrages prêtés par M. Philippart. 

A l'étage, on pouvait voir les oeuvres de Colette Deblé qui étaient « Mère de Dieu », une silhouette suspendue et « Les dames nobles » un vitrail représentant les différentes duchesses de Nevers (Henriette de Clèves, Marie de Gonzague et Marguerite de Bourbon).

art page44 mini

 

 

art page22 mini

Nous avons également pu admirer une oeuvre de Claude Viallat qui a été spécialement conçue pour la chapelle, les motifs représentés sont des éponges et les couleurs sont le vert, le blanc et le violet.

Il y avait aussi un vitrail de François Morellet, « L'aile aux anges », une oeuvre géométrique. Le procédé consiste à superposer les lignes noires, le plus souvent.

Claude Lévêque a créé une oeuvre beaucoup plus moderne, faite en néon bleu. Le procédé consiste à reproduire une écriture manuscrite de la main gauche, donnant un effet tremblé et penché.

Ainsi, on a l'impression que l'oeuvre tombe du plafond, ironie puisque le terme utilisé est « chute ».

Claude Parent est l'auteur d'un vitrail (noir et blanc). Des formes en courbes, en tôle sont entourées de tringles métalliques aux multiples tronçons.

Il y a un contraste très fort entre ces lignes et ces surfaces auxquelles l'artiste ne donne ni titre ni explication.

art page33 mini_

Nous avons apprécié la sortie car elle était intéressante et nous avons appris beaucoup d'informations sur la chapelle et l'histoire des arts grâce à M. Philippart qui nous a très bien accueillis et nous a très bien expliqué les oeuvres.

 

Article rédigé par Marie PRUNIER et Romane HUSSON

art page222 mini

art page11 mini

art page44 mini

 


 

Les auteurs de La Somnambule au Lycée !

Dans le cadre du Prix Littéraire des Lycéens et Apprentis de Bourgogne, nous avons reçu en salle vidéo au Lycée Raoul Follereau le scénariste Stéphane Michaka et le dessinateur Jean-Louis Thouard de la bande dessinée La Somnambule dans le cadre du Prix Littéraire de Bourgogne.

 

art page6 mini

Les deux auteurs ont d’abord été interviewés par trois élèves de 2E sur les ondes de la radio Bac Fm(106.1).

L’émission peut être écoutée en pod-cast sur le site de Bac fm.fr à la rubrique « Lycéens à la Page ». 

PODCAST - Bac FM

Ensuite Michaka et Thouard ont donné une conférence de 10h à 12h devant  l’ensemble de la classe de 2E et une classe du Lycée Jean Rostand.

Durant cette conférence, M. Michaka nous expliqua l’implicite de cette bande-dessinée de genre policier. Il nous parla aussi du travail long et rigoureux nécessaire pour passer d’un roman à une BD (car cet ouvrage est une adaptation d’un roman policier des années 70’s écrit par Helen Mac Cloy).

Il a beaucoup insisté sur l’importance de l’implicite dans leur travail afin de laisser le lecteur guidé par son imaginaire.

 

M. Thouard, lui, nous parla de l’illusion d’optique de la dernière page de la BD, il nous expliqua comment reconnaître les flash-backs, distinguer le réel des cauchemars de Marian, le personnage principal.

A la fin, les deux auteurs nous ont gentiment offert une dédicace sur l’exemplaire de la Bd du Cdi.

Merci à eux pour cette immersion dans les seventies !

Article rédigé par Maïlys COTEL

art page7 mini