Finale des 30es Olympiades de chimie, du 9 au 11 avril

Publié le mardi 15 avril 2014 23:33 Écrit par JDC 09/04/14 - 06h00

Clément Chauveau, en terminale S au lycée Jules-Renard, représentera la Bourgogne, en compagnie d’un élève de Sens, pour la finale des Olympiades de chimie, cette semaine, à Paris.

Le lycée Jules-Renard peut être fier. C'est la septième fois depuis 2007 que cet établissement représente la Bourgogne pour la finale nationale des Oympiades de chimie.

Après Alice Ducruet, l'an dernier, c'est Clément Chauveau, élève en terminale S, de Saint-Andelain, qui représentera notre région, d'aujourd'hui à vendredi, à Paris. L'objectif pour lui : finir au moins dans les dix premiers sur les quarante-deux finalistes régionaux.

Ce concours, organisé par les industries chimiques et l'Éducation nationale, permet à des élèves en classe de première ou de terminale de consolider leur niveau en chimie, sur le plan théorique comme expérimental.

Thumbnail image
Clément Chauveau, en compagnie de Marie-Line Labrune (), proviseur adjoint,Marie-Line Gauffre et Fabien Pouillot, encadrants des travaux pratiques, ainsi que de Jean-PaulGirard, enseignant.? - Photo Lionel Brügger

« Belle expérience »

« Étant interne, j'ai choisi de suivre depuis novembre les séances de préparation à ce concours, le mercredi après-midi. Cela permet aussi de réviser les cours de chimie de manière ludique. J'ai quand même un peu de stress », a confié le finaliste régional qui a décoché la deuxième place. Mathilde Ribet, elle, a fini 4 e. Une belle place mais pas suffisante, seuls les deux premiers étant sélectionnés pour Paris.

Ces séances de travaux pratiques et de travail écrit sont encadrées toute l'année par Marie-Line Gauffre et Fabien Pouillot, ainsi que par Jean-Paul Girard, professeur de sciences physiques. Pour la Bourgogne, sept centres ont participé à ce concours : Autun, Chalon-sur-Saône, Cosne-Cours-sur-Loire, Dijon, Semur-en-Auxois, Sens et Nevers.

« Le niveau de la finale nationale est élevé. Mais c'est une belle expérience. Cela permet de rencontrer des représentants d'industries chimiques et aussi d'autres élèves qui ont le même goût des sciences », a confié Cédric Baudin, finaliste régional 2011, lui aussi élève de Jules-Renard et aujourd'hui en classe prépa.

Géraldine Phulpin
">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.