Conseil communautaire

Un deuxième E-tree en 2018 à Nevers et une modification de l'existant

2017 11 23 Etree 3499904

L'E-tree est installé place Carnot à Nevers. Un deuxième "poussera" bientôt au port de a Jonction neversois. © Christophe MASSON 

Cinq délibérations soumises au vote des élus communautaires ce samedi matin, ont suscité des échanges notamment sur le commerce et le numérique. Avec l'annonce d'un nouvel E-tree l'an prochain à Nevers.

Le lycée Jules-Renard de Nevers sollicite une subvention de 9.000 € auprès de Nevers Agglomération. Ses étudiants ont pour projet d’intégrer un écran à l’E-tree existant et de créer un nouveau prototype : l’E-leaf (*), inspiré de l’E-tree.

« L’E-tree est un symbole et un sujet très porteur. C’est un enjeu pour être mieux connu, quelque chose qui attire, qui intéresse. Il va pouvoir être modifié grâce à nos jeunes », a indiqué Denis Thuriot en réponse à Nathalie Charvy qui trouve que « l’enthousiasme » du président envers l’E-tree « tourne à la mégalomanie » même si elle approuve « le partenariat avec le lycée Jules-Renard ».

Jacques Mercier, maire de Saint-Parize-le-Châtel, s’est interrogé sur la propriété intellectuelle du travail des étudiants « Comment l’agglo peut-elle autoriser les lycéens à intervenir sur l’E-tree qui ne lui appartient pas?? Est-ce que leur travail sera repris par le propriétaire?? ».

L’E-tree est « mis à disposition gracieusement place Carnot à Nevers pour deux ans. La convention pourrait être renouvelée », a annoncé Denis Thuriot sans plus de détails. Il a également assuré que les concepteurs de l’E-tree avaient rencontré les étudiants pour découvrir leur projet.

 

La branche européenne de l’E-tree s’installe à Nevers

Alain Bourcier, chargé du numérique, a dévoilé l’installation de la branche Europe de l’entreprise israélienne de l’E-tree, à l’Inkub à Nevers. « L’E-tree est un outil de la smart-city (*). »

En fin de conseil, Denis Thuriot en a profité pour annoncer l’installation en 2018 d’un deuxième E-tree, au port de la Jonction, près de la capitainerie à Nevers. « Il vient en remplacement de la Smart flower qui était prévue et budgétée par l’agglomération mais qui ne pourra pas se faire car la société ne la fabrique plus. Le deuxième E-tree ne sera pas gratuit, mais pas plus cher que ce qui était prévu pour la Smart flower, voire même un peu moins ».