L’inventeur de l’E-Tree, bientôt installé place Carnot, est venu au lycée Jules-Renard

Michaël Lasry, inventeur de l’E-Tree qui sera installé place Carnot, a été reçu hier au pôle technologique du lycée Jules-Renard. Avec une volonté de collaboration. 

2017 03 16 JDC E TREE ALAIN GAVRILOFF 

Il y a l'e-Tree, cet arbre artificiel qui permettra de recharger son téléphone portable à l'énergie solaire, bientôt (*) place Carnot. Et il y a ce qu'il représente : l'innovation technologique, l'économie écologique, l'imagination.. C'est l'extension qui s'est amorcée hier, par la rencontre entre Michäel Lasry, directeur de la société franco-israëlienne Sol-Logic, et le pôle technologique du lycée Jules-Renard.

Photo: Les Terminales STI2D et leurs enseignants ont présenté à Mickaël Lasry (à gauche) leur projet d’écoborne solaire, dans la même idée que l’e-Tree, sous les yeux d’Alain Bourcier, vice-président de l’Agglo chargé du numérique. © Alain GAVRILOFF

 « Un laboratoire ouvert avec les étudiants »

Le hasard a voulu que les lycéens de la filière STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) travaillent depuis septembre sur un projet d'« écoborne solaire », sur le même principe que l'e-Tree, avant même de savoir que ce dernier allait être planté à Nevers.

« C'est une demande récurrente des élèves de pouvoir brancher leurs portables. L'idée d'un produit installé au lycée a germé » résume Didier Robert, directeur délégué à l'enseignement technologique au lycée Jules-Renard. Où le développement durable fait l'objet d'autres projets, comme l'éclairage autonome installé dans le hall du pôle technologique, entre autres.

 

L'installation du premier e-Tree en Europe, prochainement à Nevers, offre donc un nouveau support aux filières de Jules-Renard comme de Raoul-Follereau. « Il y a une concordance de démarches » note le proviseur Patrick Millerat.

Ce mercredi, Michaël Lasry a expliqué, devant professeurs et élèves, la genèse de l'e-Tree, inspiré de l'acacia du désert, qui étend ses branches pour capter son énergie. L'e-Tree étend ses panneaux photovoltaïques pour fournir de l'électricité, refroidir l'eau, éclairer la nuit… Et peut faire plus encore. « Nous avons eu une demande aux États-Unis pour que l'arbre alimente directement un distributeur de boissons » témoigne Michaël Lasry. D'où l'intérêt d'en faire « un laboratoire ouvert avec les étudiants de cette ville », qui peuvent imaginer d'autres applications satellites, explique Jérémie Nestel, chargé des innovations numériques à la Ville et à l'Agglo.

Alain Bourcier, vice président de l'Agglo, a salué hier un « industriel open, qui ne parle pas copyright ». Et souligné « l'audace » qu'illustre ce rapprochement, déclenché lors d'un voyage au salon international de l'innovation, à Tel-Aviv. « Nous allons chercher les choses. L'objectif est de tourner le territoire vers l'avenir. Ce sont les métiers de demain que nous préparons » ajoute Denis Thuriot, maire de Nevers et président de l'Agglo.

Par cette rencontre, Sol-Logic a trouvé un allié pour s'implanter en France. Et Nevers un allié pour développer son image de nouvelle "smart city" !

(*) L''inauguration prévue le 4 avril sera sans doute retardée.

Alain Gavriloff

 

2017 03 08 JDC SIEGE NEVERS