Lycée Jules Renard

Publié le jeudi 7 décembre 2017 02:01 Écrit par Article du JDC du 28/11/2017

Belle affluence à la journée portes ouvertes

C’était l’affluence, samedi, aux portes ouvertes de la classe préparatoire aux grandes écoles du lycée Jules-Renard, un dispositif qui va fêter ses 30 ans en 2018.
Généralistes ou spécialistes, les futurs ingénieurs suivent deux ans de formation pour être prêts à se présenter au concours. Un concours qui permet d'intégrer l'une des cent écoles d'ingénieur.
2017 11 28 po cpge 3515027
Les atouts de la classe préparatoire : le taux de réussite (100 %) l’an dernier, la proximité, et la bonne ambiance. © Droits réservés 

Les portes ouvertes de la classe préparatoire du lycée Jules-Renard offraient l'occasion, samedi, de rencontrer d'anciens élèves qui réussissent souvent des parcours exceptionnels en quelques années.
Des témoignages d'anciens élèves

Teddy Durin, issu de l'école Télécom Sud Paris va prochainement intégrer un grand groupe bancaire, et sera affecté à la sécurité informatique. « La classe préparatoire, c'est deux ans de travail intensif, ce qui a pour effet d'élargir sa capacité d'apprendre, et assimiler une multitude de connaissances ».

Pierre Guyot, à seulement 18 ans, est en 2 e année de préparation à Jules-Renard, et a pu échanger avec le jeune ingénieur en informatique. Prestige, excellence : l'équipe des sept enseignants ne tarit pas d'éloges sur ses élèves. « Ils sont très motivés, c'est un plaisir de les avoir en classe » souriait Florence Cougnot, professeur en physique chimie. Et un plaisir de revoir quelques anciens élèves comme Pierre-Antoine Vigneron. Après son diplôme obtenu à l'école spéciale des Travaux Publics, il passait un an comme ingénieur du génie civil à l'émirat d'Abou Dabi, puis 5 ans dans un bureau d'études au Koweit. Il travaille aujourd'hui sur le chantier titanesque du projet Eole, le prolongement de la ligne RER E entre Saint-Lazare et Mantes-La-Jolie, qui doit être opérationnelle pour les Jeux Olympiques.

Deux mille six cents élèves de la filière sont répartis en France pour deux mille places aux différents concours. Ils sont quarante-six à l'Epge du lycée Jules-Renard.