Témoignage de Sabine VITOUT || Bac L - 2013

Sabine VITOUT :

Mention Bien

Bac L - Promotion 2013

 

  •  Mon choix de filière...
D'un côté j'ai toujours éprouvé un réel désintérêt pour les matières scientifiques, et d'un autre côté l'apprentissage des langues vivantes me passionnait.
Au moment du choix fatidique, je souhaitais m'orienter dans le tourisme donc la voix littéraire me semblait la plus appropriée pour y accéder car c'était celle qui exploitait au mieux les langues étrangères. 
Finalement, la section L a totalement modifié mes ambitions futures en élargissant mes centres d’intérêts pour la littérature puis pour la philosophie en terminal.
Mon projet pour l'année prochaine : ... en conséquence, l'année prochaine je serais en Hypokhâgne à Bordeaux.


  • Comment "faire la différence" ? 
Un travail régulier associé à de l’intérêt pour les différentes matières étudiées. En effet, après des résultats modestes en  première, je me suis réellement investie en terminal pour me rendre compte que j'appréciais particulièrement les études littéraires. 
 
Au final, la leçon à retenir est que les termes "travail" et "plaisir" ne sont pas toujours contradictoires !

 

Read more...

Témoignage de M'Nestah DIANE || Bac L - 2013

M'Nestah DIANE :

Mention Bien

Bac L - Promotion 2013

 

  •  Mon choix de filière...

J'ai toujours aimé les langues et beaucoup moins les maths. Je pense que c'est naturellement et par curiosité que j'ai choisi la filière littéraire.

Je n'ai pas vraiment pensé à ce que je voulais faire plus tard, mais à ce qui m’attirait.

Mon projet pour l'année prochaine : je vais faire une licence science politique et anglais à Lyon.


  • Comment "faire la différence" ? 

Je pense qu'il faut savoir gérer son stress.

J'ai tendance à toujours relativiser, je me dis que ce n'est pas une question de vie ou de mort. Pourtant cette année je me suis mis beaucoup de pression pour obtenir la mention TB et je pense que cela m'a justement joué des tours.

Je pense donc que tout le monde est capable d'obtenir une mention en travaillant régulièrement, en s'attardant sur les points les moins maîtrisés, en lisant pour mieux comprendre...


  • Faut-il faire des sacrifices ?

Je n'ai jamais été très "sorties", ainsi mon année n'a pas forcément été différente des précédentes.

Cela dit il est important d'avoir une vie sociale à côté, de ne pas se focaliser que sur les cours. Il y a un temps pour tout et je ne pense pas que travailler sans arrêt puisse être bénéfique.

 

  • Quelques conseils :

Pour commencer je pense qu'il faut avoir de l'ambition. Pour moi il ne s'agissait pas d'avoir le bac, mais une bonne mention. Il faut toujours viser haut, même si à certains moments le but peut sembler difficile à atteindre.

Ensuite, je dirais qu'il est très important de réviser tout au long de l'année. En effet le programme est très chargé, notamment en histoire-géographie, ce qui peut rendre le travail infaisable si on décide de réviser au dernier moment. Les bacs blancs peuvent justement être de bonnes opportunités pour se mettre en condition, pour travailler sa méthode, pour assimiler du cours. En ce qui me concerne, tout ce que j'ai révisé pour le second bac blanc était acquis pour le bac.

Enfin, je pense qu'il est très important de ne pas « se couper de tout ». La vie sociale est très importante, il faut prendre l'air, même si le programme peut paraître chargé. En restant enfermé on accumule le stress, la pression, la fatigue et on travaille beaucoup moins bien et moins vite. Je pense que c'est ce qui m'a fait défaut, étant très peu sortie pendant ma période de révisions.

 

  • Des souvenirs du lycée : 

Plutôt que 3 souvenirs marquants, je pense que ce qui en ressort est un seul immense souvenir. En effet, je me souviens de chaque classe, chaque cours, chaque premier jour de ces trois années. Tous les points positifs et négatifs de ces années en ont fait ce qu'elles sont. Ainsi j'ai pu apprendre des mes erreurs, me remettre en question, apprendre à connaître les méthodes de travail qu'il me fallait, m'engager, m'intéresser... Il n'en sort que du positif.

 

  • Mes professeurs... 

J'ai pu voir cette année des professeurs soucieux de nous voir réussir. Je retiendrai en particulier notre professeur principal Madame DELASPRE. En effet elle nous a tout au long de l'année « boostés », motivés, encouragés... Sa manière de s'engager personnellement pour notre réussite, de prendre le temps d'approfondir des points précis, d'être à notre écoute, nous a été à tous je pense très bénéfique.

Mais d'une manière générale, tous les professeurs que j'ai pu avoir au cours de ces trois années (y compris lorsque j'étais à Jules Renard) m'ont marqués, ne serait-ce que par ce qui les lie à la matière qu'il enseignent.

 

  •  Ce dont je suis le plus fière...

Je me suis engagée à l'UNICEF durant mon année de première et c'est quelque chose que je conseille. Il est important d'avoir autre chose à côté. C'est d'ailleurs une expérience que je compte prolonger l'année prochaine, avec UNICEF Campus à Lyon.

D'autre part, je pense avoir fait de mon mieux pour être à l'écoute de mes camarades de classe, lorsqu'ils en avaient besoin. Je suis de nature assez solitaire et en étant déléguée de classe, c'est quelque chose que j'ai voulu mettre entre parenthèses. J'ai d'ailleurs mis un point d'honneur à vivement encourager certaines camarades lorsqu'elles fléchissaient. Il est important pour moi de ne pas faire cavalier seul et de se soutenir en cas de besoin.

 

Le mot de la fin ?

Il est important de donner le meilleur de soi-même, afin de n'avoir aucun regret. Je suis assez perfectionniste, ambitieuse (peut-être trop) et surtout exigeante avec moi-même.

Peut-être aussi « mauvaise perdante », ainsi pour moi l'important n'est jamais de participer mais de gagner. Et malgré que je n'ai pas eu la mention très bien, voir la fierté des gens autours de moi m'a rendu fière du travail que j'ai fourni...