Témoignage d'élève ULIS TFA: Julie Bidaut TL

Published on Thursday, 13 December 2012 11:05 Written by Julie Bidaut

Julie Bidaut, Terminale L (lycée Raoul Follereau 2012-2013)

« L’ULIS permet l’inclusion d’un élève qui présente un handicap : elle bénéficie à cet élève qui peut avoir cinq heures maximum de cours en tête à tête ou en petit groupe avec le professeur des disciplines choisies. L’élève choisit les matières où il a le plus de difficultés. Il y a aussi

des réunions de mise au point d’organisées.

Je suis une jeune lycéenne au lycée Raoul Follereau à Nevers. Je suis élève de terminale littéraire. Je suis sourde sévère et appareillée. Je suis originaire d’Allemagne et je maîtrise bien l’allemand, le français, l’anglais et la Langue des Signes Française. Je n’ai pas de difficultés au niveau du langage.

Depuis mon enfance, j’ai fréquenté le lycée français à Munich en Allemagne ; tout se passait bien. Mais les problèmes commencèrent lors de mon entrée en seconde, où les cours allaient plus vite et je sollicitais souvent les professeurs. Mais les conflits entre les enseignants et moi se multiplièrent. Donc j’ai voulu quitter mon lycée, être dans un entourage où on comprend mon souci, mais je voulais aussi être intégrée avec les entendants.

Par le biais de l’oncle d’une de mes amies, j’ai trouvé le lycée Jules Renard à Nevers. Mon père et moi avons cherché des informations sur le site internet du lycée et avons contacté Mme. Belarbi, coordinatrice de l’ULIS. En arrivant au lycée, pour visiter, j’ai été chaleureusement accueillie par Mme Belarbi mais j’avais tout de même un manque de confiance envers l’enseignement. Suite à la visite, j’ai beaucoup réfléchi et j’ai pris cette chance : j’ai déménagé. Plus de 900 kms de séparation, loin de mes parents, de mes souvenirs d’enfance, de mes amis…

Aujourd’hui, voici deux ans que je suis encadrée par l’ULIS, j’ai changé de lycée, mais je suis toujours dans une classe avec des entendants, et je bénéficie de trois heures ULIS cette année en enseignement individuel avec mes professeurs. Cela m’aide beaucoup.

En ce moment, je repense aux deux dernières années ; je ne regrette rien. De plus, j’ai rencontré pour la première fois d’autres sourds et j’ai appris la langue des signes française que je maîtrise parfaitement maintenant. Les heures de cours individuels proposées par l’ULIS sont le point le plus important pour moi, ainsi que les PPS. Ces réunions avec l’équipe pédagogique, administrative, médicale, le SESSAD et la famille en présence de l’élève, pour faire une mise au point, évoquer les difficultés rencontrées lors de sa scolarité, permettent de trouver des solutions adaptées et individuelles.

J’en profite pour dire que quelqu’un présentant un handicap peut toujours réussir dans sa vie et son intégration en ayant une bonne volonté et du soutien de son entourage, notamment les parents….et les pédagogues. »