Ma rencontre avec Still Life...

Published on Tuesday, 14 June 2016 21:19 Written by MOUROT-Thierry

L'exposition « Still Life » est  surprenante. Ses œuvres sont intéressantes. Venez découvrir avec nous les œuvres intrigantes de « Still Life » !

L'exposition «Still Life» a été organisée par le Centre d'Art Contemporain de Pougues-Les-Eaux.

On a réuni plusieurs œuvres de différents jeunes artistes. L’exposition a eu lieu au lycée Raoul Follereau à la salle Claude Parent.

still life1

Nous avons été attirés principalement par deux œuvres...

- « Torture IPhone Epic Test Burn Fire Ice Bend Drop »  est le nom d'une vidéo où de multiples IPhone sont détruits, brûlés, torturés. Une musique angoissante nous met dans un état de stress et de malaise à la vue de la destruction de ces appareils qui sont, pour la plupart, si chers à nos yeux.

- « Self-Conscious Bots », un ordinateur qui nous donne l'impression qu'il est pourvu de pensées. Ses réponses créent un paradoxe car celui-ci pense qu'il n'est pas capable de penser. Cette expérience est très particulière et dérangeante. Elle pose la question de l’intelligence artificielle.

Nous avons trouvé d’autres œuvres comme des plantes qui bougent lorsqu’on s’approche. Je me rappelle d’une phrase : « Est-ce vous qui êtes surprises ou est-ce la plante qui a peur ? »

Globalement, cette exposition a été étonnante. Nous avons récolté plusieurs avis :

MERCI STILL LIFE ! »

En bref, ALLEZ VOIR L’EXPOSITION STILL LIFE.

Petit a-parté : 

De nombreuses affiches ont été exposées dans tout le lycée, elles sont ornées d’une photo d’une œuvre , prise et réalisée par Stéphanie Saadé. Cette œuvre se nomme « Faux-Jumeaux » et est exposée dans le couloir principal . Elle est composée de deux roses, dont une artificielle et l’autre naturelle. Une des roses est resplendissante, pleine de vie, blanche et bien redressée, tandis que l’autre est sans vie, sa couleur virant au jaune et ses feuilles tombantes (ainsi que la tige). La première rose écrase la deuxième par sa beauté. On peut émettre l’hypothèse que Stéphanie Saadé a voulu montrer leurs différences et le total opposé entre ces fleurs malgré leur similitude, d’où peut-être ce titre faux-jumeaux. 

still life2

Article rédigé par quatre élèves de seconde B : Mélanie Dumas, Leeloo Saracchi, Margot Rossi & Elise Ramillon