Rencontre d'ici ou d'ailleurs

Published on Friday, 17 March 2017 16:43 Written by MOUROT-Thierry
migrant1 migrant3 migrant2

Le 19 janvier 2017 , dans le cadre de l'enseignement d'exploration Littérature et Société et du thème de L'autre, les élèves ont rencontré grâce à la CIMADE, de jeunes migrants venus témoigner de leur arrivée en France et du parcours de vie qui les ont amenés dans notre pays.

Ce fut une échange chaleureux et émouvant, chacun des jeunes migrants et des élèves devant faire un effort pour entrer en dialogue et concéder sa confiance afin de livrer un peu de son histoire personnelle voire intime et parfois douloureuse.

Les élèves ont tenus à traduire par trois courts articles ce que cette rencontre leur a procuré.

« Dérangeante, émouvante, empathique, humaine, interessante, bouleversante », voici nos différentes émotions durant la rencontre du 19 janvier au lycée Raoul Follereau.

Nous nous sommes retrouvés dans une atmosphère tout d'abord réservée. Personne n'osait vraiment s'observer par pudeur et par peur de les différencier. Au fur et à mesure du temps nous nous sommes tous un peu plus dévoilés, un lien de confiance s'est instauré. Malgré ce climat de confiance, nous savons que nous ne venons pas du même milieu et que nous n'avons pas tous les mêmes chances ainsi que les mêmes droits. En effet, lors de leur témoignage, nous avons pu prendre conscience de la réalité qui nous est cachée par les médias,une gêne reste présente.
Au cours de cette rencontre,nous nous sommes attachés à ces jeunes, à leur histoire, à leur courage et à leur force de caractère.

Gloria Baia-Villette, Anna Aomar, Noa Loret, Salomé Pillet, Clémentine Dondez

 

Une rencontre bouleversante

Notre première rencontre avec les migrants fut très émouvante.A l'écoute des média nous nous faisons de fausses idées sur eux : ils sont insociables, distants, froids, futurs terroristes, violents, voleurs…
Grâce à cette rencontre, nous avons pu apprendre à connaître de très belles personnes ; Intéressées par les français en général, de bonne éducation et de bonne famille. Ils étaient ouverts d’esprit. Nous pouvons observer des similitudes dans nos modes de vie.Ils sont partis pour certains à cause de la guerre ou de la pauvreté pour d’autres ce fut un choix pour pouvoir poursuivre leurs études.
Cet échange très enrichissant nous a permis de nous rendre compte de la chance que nous avons. Notre vision du monde et des médias est désormais bien différente, ils nous ont permis de nous remettre en questions.
Cette rencontre a été bénéfique pour nous comme pour eux.

Pierre Sirugue

Who ? : Qui ? Manu

What ? : Quoi ? Son parcours
Why ? : Pourquoi ? Guerre civile, il a fui son pays
Where ? : Où ? République Démocratique du Congo jusqu’à Nevers
When ? : Quand ? En France depuis 5 mois et à Nevers depuis 3 mois
Le jeudi 19 janvier, nous, élèves de seconde, en classe de Littérature et Société, avons rencontré de jeunes migrants de notre âge.
Celui qui nous a le plus touchés, avec qui nous avons le plus accroché, c’est Manu.
Il nous a raconté l’ensemble de son parcours, de son vécu : le voici... dans les grandes lignes...
Manu a été emprisonné dans son pays avec ses parents. Un ami de son père avait payé sa caution, il a donc été séparé de ses parents et a pris l’avion pour venir en France, après il s’est débrouillé pour arriver à Nevers, plus par accident qu’autre chose.
Son histoire nous a tous touchés, leurs histoires devraient toutes nous toucher.
Quand il nous a raconté son histoire, nous nous sommes remis en question, notre vision des choses a changé. Nous nous sommes rendus compte que nous avions perdu nos priorités premières, que ce n’était pas le dernier pull Adidas ou la paire de Jordan qui comptaient, mais de manger chaud et dormir le soir en sécurité.

Roumy Anaïs, Joao Miguel, Guibet Loïc, Demigné-Uzel Cannelle, Di Dio Adriana, Le Dortz Anna