Critiques du film "Le Sel de la Terre" de Wim Wenders et Sebastiao Salgado

Published on Friday, 12 June 2015 19:00 Written by MOUROT-Thierry
 prix jean renoir2 mini FOLLEREAU2 

Un documentaire spécial…

Le Sel de la Terre (sorti le 15 octobre 2014 au cinéma) est un documentaire franco-brésilien réalisé par Juliano Ribeiro Salgado et Wim Wenders . Ce film de 110 minutes présente la vie par la photo par Sebastião Salgado (le père du réalisateur). 
Issu d’une grande famille où il est le seul garçon parmi 7 filles, il fit des études d’économie où il avait une carrière prometteuse, ce qui rendit heureux son père. Après la rencontre avec sa femme, Lélia, ils décidèrent ensemble de s’installer à Londres. Lélia ayant un appareil photo, c’est là qu’il découvrit une véritable passion pour la photo.


Dans ce documentaire raconté par son fils, il dénonce le sel de la Terre, c’est à dire l’Homme . Il est ici comparé à un animal qui fait preuve de violence.
Les photos , faisant l’objet de ce film , sont prises au cours des voyages de son père , elles peuvent être en couleur pour les plus récentes où en noir et blanc pour les plus anciennes.
Devenu photographe, il quitte sa famille pour parcourir le monde avec son appareil photo, il fit notamment des photos concernant un certain regard sur l’Homme et la nature qui feront l’objet de ce documentaire. Ces photos sont surtout basées sur la famine, les températures (sécheresses , froid ) , des guerres ou encore l’esclavage: domaines ravageant de nombreuses familles.
Sebastião Salgado fit cette opération pendant quarante ans.
Il faut aller voir ce film : tout simplement parce qu’il fait voyager partout dans le monde, tout en gardant un regard critique sur les gestes de l’homme et de la nature. Pour ceux aimant les documentaires, ce film est aussi fortement conseillé.

Florian Bouland, Chloé De Araujo, Alice Gonnet, Chloé Passuello


Le Sel de la terre, un autre regard sur le monde

Ce film a été réalisé par Wim Wenders (réalisateur et photographe) et Juliano Ribeiro Salgado, le fils du célèbre photographe Sebastiao Salgado.
Ce long métrage est une adaptation cinématographique des albums photos de Sebastiao Salgado. Il a été adapté en français car le titre original du film est The Salt of the Eath et a été produit au Brésil, en France et en Italie.
La grande majorité du film est en noir et blanc cependant certaines parties sont en couleurs pour les valoriser et pour que l’on puisse comparer le ressenti lorsqu’elles sont en couleurs ou en noir et blanc. De plus, certaines images d’archives sont en couleurs ou ont été colorisées.
Il est sorti le 15 octobre 2014 et dure 110 minutes, c’est un documentaire.
Ce film est tout public mais certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.
Il a reçu trois prix : le Prix du jury Oecuménique (mention spéciale), le Prix un Certain Regard (prix spécial), le Prix du publique .

À travers ce film, on découvre la vie du célèbre photographe Sebastiao Salgado grâce à ses photographies (on se retrouve à l’intérieur de ses albums) et aussi grâce au réalisateur allemand Wim Wenders qui a entrepris de filmer Sebastiao lors de ses expéditions en Amérique du Sud pour observer par exemple une tribu amazonienne qui n’avait encore jamais été approchée ou encore un ours polaire dans son milieu naturel en Arctique.
Puis il y a une cassure et on entre dans un nouvel album où Sebastiao dénonce les violences de l’être humain à travers les guerres du Rwanda ou encore la famine dans les pays semi-désertiques. Il veut alors montrer la planète telle qu’elle est. Et enfin Sebastiao se rend compte qu’il n’y a pas que du mal sur Terre et cherche alors à photographier la nature et tous ses aspects positifs. Le scénario a été bien travaillé car le film retrace chronologiquement la vie de Sebastiao : de son enfance, la rencontre avec sa femme, la venue au monde de ses enfants au moment présent. De plus, certaines images sont expliquées soit par Sebastiao lui-même, soit par Wim Wenders, afin que tout le monde puisse comprendre le sens de la photographie.
Dans ce film, les principales personnes qui apparaissent devant la caméra sont Sebastiao Salgado,Wim Wanders et Juliano Salgado. Mais ces dernières ne sont pas des acteurs car elles ne jouent pas un rôle, elles sont filmées dans leur quotidien. On voit aussi que les personnes des photographies sont prises dans le vif du sujet, en pleine action. Sebastio a cette qualité qui est de très bien arriver à se fondre dans la masse et à se faire oublier des gens desquels il est entouré, ce qui lui permet de pouvoir saisir l’émotion présente au moment présent et de la retranscrire grâce à ses photographies. Tous ces clichés que l’on voit apparaître dans ce documentaire sont très poignants comme celui où l’on voit une femme avec son enfant qui fuit les bombes, on voit très bien son regard impuissant et suppliant.
Il n’y a que peu de musique dans ce film et lorsque l’on en entend, elle est douce et calme à part à un moment précis : quand les images des puits de pétrole en feu apparaissent et où la musique représente les bruit des explosions des puits. Par contre, il y a beaucoup de bruitages qui représentent le bruit qu’il y avait lors de la prise des photographies ; on peut entendre par exemple le bruit d’explosions d’obus, les cris d’un éléphant… Il n’y a également pas d’action du fait que le film soit un documentaire. Par ailleurs on ressent tout de même la tension entre les personnes ou leur détresse. 

Comme le film est essentiellement composé de photographies, les décors sont très beaux et l’image est prise de telle sorte que les décors soient en relation avec les sujets photographiés.
Ce documentaire veut faire passer un message de paix en dénonçant les conflits dans le monde : l’horreur que l’Homme peut faire subir à d’autres êtres humains. Mais à la fin, il montre aussi grâce à la nature et aux animaux que notre planète n’est pas si mauvaise que cela, car là où les humains ne sont pas encore allés, elle est toujours intacte et toujours belle. Il montre aussi que l’on peut réparer les erreurs des Hommes, par exemple en replantant une forêt là où elle avait disparue. Ce film passe donc aussi un message écologique : il faut respecter la planète pour pouvoir continuer à vivre car on ne peut pas vivre avec une planète dégradée.
Je n’ai pas trop aimé ce film car c’était un documentaire donc il n’y avait pas beaucoup d’action et je me suis un peu ennuyée, de plus les voix off qui expliquent les images ne sont pas très agréables à entendre car les personnes ne sont pas françaises et donc parlent avec un accent étranger.
Mais pour les personnes qui aiment ce genre de film et qui sont intéressées par la photographie, je le recommande car les décors sont très beaux, chaque photographie a une signification et on ressent intensément les émotions des personnes prises en photo.

Claire Coyac, Elise Billard, Romain Mouton, David Przygoda

C’est un film français et brésilien de 2014 réalisé par Wim Wenders et Juliano Ribéro Salgado qui est le propre fils de l’acteur principal Sebastião Salgado. C’est une version originale et en couleur et noir et blanc, non adapté d’un livre, qui dure 1h50.
La musique a était réalisée par Laurent Petitgand mais ce film reste assez cru et choquant concernant certaines photographies, donc public averti.
C’est un documentaire qui présente un grand photographe, Sebastião Salgado, où sont présentés pratiquement toutes ses photos lors de ses voyages aux quatre coins du monde. Ce sont des photos touchantes, parfois choquantes, qui provoquent beaucoup d’émotions.
C’est un film qui nous fait voyager, et découvrir les différentes populations, avec leurs différentes vies.

Sarah Bouderoua, Maud Nolin, Mathieu Tissier, Lucas Farruc

Ce film créé par Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado n’est pas une adaptation d’un livre mais la vie d’un photographe. Ce film est en français, portugais et anglais. Il a était fait aux Etats-Unis, il a était créé en 2014, il a une durée de 1h49, un film en couleur et en noir et blanc. C’est un long métrage.
Ce film est un documentaire qui parle de l’histoire d’un homme qui parcourt la terre entière. Sebastião Salgado a fait le tour du monde pour faire des photos splendides à travers le monde. Grâce à cela nous découvrons de nouveaux paysages et de nouvelles cultures.
Le Film nous transmet un message, qu’il y a trop peu de chose que l’on connaît sur notre terre. Dans ce film il n’y a pas à proprement parler de dialogue entre deux personnes mais juste Sebastião Salgado qui commente les photographies qu’il a pris.
Je vous incite à aller voir ce film au cinéma si vous aimez la photographie, découvrir de nouveaux paysages grâce à des photos.

David Ceyden, Flore Beauvais, Pierre Lazerne, Coline Lioret

Ce film, réalisé par Sebastiano Salgado est en version originale. Ce photographe prend des clichés saisissants avec un angle presque parfait sur certaines. Sebastião Salgado semble constamment opposer la beauté de la nature aux efforts des hommes pour l’anéantir, l’homme représente le sel de la terre. Il nous fait partager son voyage aux quatre coins de la terre grâce à plusieurs livres de photographies (Exode, Génésis,…). Les photos en noir en blanc montrent quelque fois un autre aspect, comme la patte du reptile qui rappelle la main d’un homme munis d’une armure.

Nathan Douet, Jean-Philippe Chabin, Lucas Michot, Corentin Petit