LA LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE

Le Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire : instance multi-catégorielle interne à l’établissement qui coordonne le repérage des élèves en situation de décrochage, le suivi de l’absentéisme et la mise en place des actions de prévention. Il est inscrit dans l’action du Réseau FOQUALE.

Le Réseau FOQUALE (FORMATION QUALIFICATION EMPLOI) fédère les établissements et dispositifs de l’Education Nationale permettant de proposer des solutions au jeune en risque ou en situation de décrochage scolaire.

Le dispositif MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire), membre du Réseau FOQUALE, participe à l’animation du réseau et joue un rôle de conseil, d’expertise et d’ingéniérie de formation, à l’échelle du bassin d’éducation.

 

LES PRINCIPALES INTENTIONS PEDAGOGIQUES DU DISPOSITIF MLDS :

Accompagner l'élève à l'élaboration d'un projet d'avenir en tenant compte de ses aspirations, de ses besoins et capacités.

Permettre d'acquérir des connaissances et des compétences indispensables à l'épanouissement personnel au sein de la société, en développant la confiance en soi , le sens du civisme et de la responsabilité, l'esprit critique et créatif.

Coordinatrice MLDS au lycée Jules Renard : Véronique PROVOT

Fonctions :

-          Ingénierie de formation

-          Coordination pédagogique

-          Enseignement  (enseignement du FLS et préparation au DELF (Diplôme d’études en Langue Française). 

 

PREVENTION DU DECROCHAGE ET PERSEVERANCE SCOLAIRE

1 Actions destinées à encourager la persévérance scolaire, à favoriser la réussite de tous les élèves, y compris ceux présentant des risques de décrochage ( projets citoyenneté, droit, solidarité, éducation artistique et culturelle etc…).

-          diagnostic de besoins (collèges et/ou lycées du  bassin d’éducation)

-          conception de projet

-          évaluation d’actions mises en œuvre

 *exemple d’action, voir annexe

 

2 ACTION DE MAINTIEN EN SCOLARITE ( élèves d’établissements du bassin d’éducation ) :

 

Origine du public visé : élèves de l’enseignement secondaire repérés en voie de décrochage et en risque de sortie du système de formation initiale, sans diplôme.

L'action propose, en fonction des besoins du jeune, en collaboration avec les équipes pédagogiques :

-          aide méthodologique à l'apprentissage et au travail personnel

-          soutien dans des matières d'enseignement général

-          module Français Langue de Scolarisation auprès d’élèves étrangers et préparation au DELF

-          tutorats (diagnostic des besoins, proposition, suivi et évaluation de l’action)

-          parcours de formation aménagé pour les élèves de Terminale redoublants (soutien pédagogique)

-         accompagnement au projet de réorientation, en coopération avec la PsyEN (mise en œuvre, suivi et bilans de stages en entreprise et en lycée)

-         Parcours Aménagé de Formation Initiale (organisation, suivi, bilan): parcours individualisé d’accompagnement, formalisé par un contrat d’objectifs avec le jeune et sa famille. Il s’agit de donner la possibilité à un élève de sortir de l’univers scolaire et/ou de l’établissement tout en conservant son statut et les droits qui y sont liés. Le contrat est validé par le C.A. de l’établissement et le DASEN.

 

 

RACCROCHAGE SCOLAIRE  (Actions implantées au lycée Jules Renard)

 

1 ACTION DE REMOBILISATION

Origine du public visé :

- jeunes de 16 à 25 ans sortis du système de formation initiale sans avoir atteint le niveau de qualification minimum.

 

Objectif général :

Permettre à chaque élève d’élaborer et de finaliser un nouveau projet de formation qualifiante en fonction de ses centres d’intérêt, de ses capacités et des pré-requis nécessaires à l’entrée dans le cursus de formation qu’il aura choisi (en LEGT, LP, par apprentissage ou en formation pour adulte).

Organisation

-          des modules fondamentaux qui visent la maîtrise du socle commun de compétences en fin de scolarité obligatoire ou une remise à niveau en enseignement général de niveau lycée.

-          une aide à la construction d’un projet professionnel et d’études, par le biais de stages ou d’une mission de service civique.

-          des modules de formation spécifiques favorisant l’ouverture culturelle et artistique, la connaissance des milieux socio-professionnels ou l’éducation à la santé.

Durée de l’action : de quelques mois à l’année scolaire. Les entrées et sorties sont permanentes, la durée et le contenu pédagogique de la formation répondent aux besoins mis à jour lors d’un positionnement.

 

2   ACTION D'AIDE A LA PREPARATION D'UN EXAMEN 

a)       Parcours d’aide à la préparation du BAC G.T. (1è/Terminale) : destiné en priorité aux jeunes en situation de phobie scolaire ayant quitté prématurément le système éducatif, souhaitant préparer leur examen en semi-autonomie, par une approche pédagogique individualisée.

       Organisation  :

-     positionnement pédagogique

-    conception et mise en oeuvre d’un plan de formation personnalisé

 

b)     Parcours d’aide à la repréparation du BAC G.T. : s’adressant auxjeunes ayant échoué au Baccalauréat GT, volontaires pour repréparer une partie de leur examen, suffisamment autonomes pour réussir dans un parcours par alternance, avec l’aide d’un encadrement.

       Organisation :

-    entretien et bilan des acquis prenant en compte les résultats à l’examen

-    élaboration et mise en oeuvre d’un plan de formation individualisé.

 

Construction d’un projet post-BAC, en relation avec la PsyEN (visites de forum des métiers, d’université, stages en formation d’enseignement supérieur, préparation à des entretiens etc…).

Durée de l’action : de quelques mois à l’année scolaire. Les entrées et sorties sont permanentes, la durée et le contenu pédagogique de la formation répondent aux besoins mis à jour lors d’un positionnement.

 

 3   ACTION DE POSITIONNEMENT ET D’AIDE A l’ORIENTATION dans le cadre du droit au retour en formation initiale, en cours d’année (DARFI)

Origine scolaire du public visé :

- jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire sans avoir atteint le niveau de qualification minimum, souhaitant en priorité réintégrer une formation initiale, en fonction des places disponibles.

Organisation :  analyse des besoins, évaluation diagnostique des compétences, finalisation du  projet, en coopération avec le CIO.

Durée de l’action : quelques journées

 

 


Liens externes:

Ecole Supérieure de l’Education Nationale (ESEN) :

-          le Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire, texte du 10 10 2017 

-          la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire, texte du 24 04 2018

Droit au retour en formation initiale pour les 16-25 ans

Lycée : Conservation des notes et redoublement dans l'établissement d'origine à compter de la session des examens 2016 

Circulaire ministérielle - Enseignement Primaire et Secondaire - Réseaux formation qualification emploi 2013-2014

 


 Annexe

 

ACTION DANS LE CADRE DU PLAN ACADEMIQUE DE PERSEVERANCE SCOLAIRE ET DE PREVENTION

DU DECROCHAGE : formation à l’art oratoire  et concours d’éloquence  

 

Etablissement :

Lycée Jules Renard NEVERS

  • Chef d’établissement porteur du projet

Madame Corinne PROVOST

  • Référente pédagogique

Madame Véronique PROVOT

Description du projet :  

 

Publics ciblés et caractéristiques des participants

Lycéens de la cité scolaire volontaires.

Durée action

 Environ 14heures de formation par élève

 

Environ 6 mercredis après-midi

Présentation du projet.

Principaux objectifs

 

 

 

 Formation individuelle et collective :

 

-développer des qualités d’expression et de communication par la production d’un discours (convaincre, enrichir, émouvoir l’auditoire).

 

-favoriser l’attitude citoyenne par l’acquisition de valeurs humanistes.

 

-Acquérir l’affirmation de soi nécessaire à l’épanouissement personnel au sein de la collectivité, dans le respect d’autrui.

 

-stimuler la motivation pour l’apprentissage en développant des compétences psycho-sociales indispensables au bien-être (confiance en soi, estime de soi, empathie, gestion des émotions, pensée critique et créatrice).

 

 

Détail des actions du projet

 

 

 

Il s’agit de s’exercer à l’art de la parole et au débat citoyen, moyens essentiels d’interaction dans la société, par le biais de 4 domaines :

 

-l’expression scénique (regard, voix, diction, posture et gestes)

 

-la structuration du discours (choix d’un sujet traitant de valeurs humanistes à partir de  l’introspection, organisation des idées, réflexion analytique)

 

-l’écriture (choix d’un mode, d’un style, d’un ton particulier)

 

-le contrôle de la respiration (détente, concentration, gestion des émotions).

 

La participation à l’action est valorisée par une attestation de participation.

Evaluation action

Indicateurs

Indicateurs d’activité quantitatifs 

par rapport au nombre d’élèves inscrits :

-nombre de jeunes participant à l’intégralité de la formation

-nombre se présentant au concours.

Indicateurs qualitatifs :

-degré d’implication des élèves.

-Capacité à s’exprimer de façon claire et pertinente, en ayant vaincu l’appréhension.

-Capacité à relever un défi et à réaliser une performance face à un public large.

Indicateurs de résultats :

-qualité des prestations.

-Ecart entre la prestation finale et les résultats attendus.

-Impact de l’expérience sur la personnalité du jeune et sur sa scolarité (enquête).

 

 Page suivante > Formation à l'art oratoire et concours d'éloquence