Informations Parents

Published on Thursday, 29 August 2013 17:54 Written by Article du JDC jeudi 29 août 2013 - Photo Lionel Brügger

Entre 820 et 830 élèves sont attendus la semaine prochaine.

Afin de trouver une solution à l'augmentation du nombre de lycéens, une nouvelle classe de seconde sera ouverte. Pour l'équipe administrative, cette montée correspond à un taux de passage plus élevé, mais aussi à l'attractivité des filières et des options proposées. Parmi celles-ci la classe européenne. "Toutes les langues sont enseignées à Raoul-Follereau et Jules-Renard", précise Alban Georges, le proviseur des deux établissements. Thumbnail image
Photo Lionel Brügger - JDC

 Il est possible en effet d'intégrer des classes où sont privilégiées à chaque fois deux matières, l'anglais et les mathématiques, l'allemand ou l'espagnol et les SVT (Sciences de la vie et de la Terre). A quelques pas de là, au lycée jouxtant Jules-Renard, deux choix sont possibles, italien-histoire-géographier ou espagnol-sciences économiques et sociales.

Options culturelles

L'équipe pédagogique insiste sur un renforcement culturel. De plus en plus d'élèves s'intéressent à l'option théâtre par exemple et celle de musique qui commence la deuxième année. Cette dernière présente l'avantage de regrouper tous les niveaux pour qu'ils s'exercent ensemble. Les terminales ont bien sur une heure à part en prévision de l'évaluation finale. Plus sportive, l'option EPS va doubler son effectif à partir de la semaine prochaine. Preuve que pour le bac, les futurs diplômés veulent miser sur leur point fort.
Autre avantage disponible sur place, l'internat. "Celui de Jules Renard est comple (160 places) et c'est la même chose à Raoul-Follereau, 80 fillesy seront en penseion", avance le proviseur. Certains élèves ont fait le choix de rester pendant le week-end.

Spécialité scientifique

Mise à part la section Littérature, le lycée est réputé pour ces filières scientifiques. Il propose deux BTS tournés vers l'électronique (Conception et réalisation des systèmes automatiques, Electrotechnique). Marie-Line Labrune, proviseur adjoint, rappelle également la réussite des classes préparatoires aux Grandes écoles, "tous nos élèves ont obtenu une place dans celle des Mines ou des Arts et Métiers".
Cette année, une vingtaine d'arrivants intègrent la classe prépa avec l'intention de faire aussi bien que leurs aînés.