Lycée Raoul Follereau

Le projet Voltaire, un outil d’entraînement en ligne, accessible aux élèves

Depuis trois ans, au sein du lycée Raoul- Follereau, il est proposé aux élèves, une remise à niveau en orthographe. Ceci est possible grâce à l’adhésion de l’établissement au projet Voltaire, outil d’entraînement en ligne.

 Sandrine Bourdier, professeur de lettres, est en charge de ce projet, qui au sein du lycée s'adresse d'abord aux étudiants de STS (Section de Technicien supérieur) puis aux lycéens (seconde à terminale).

Vingt-huit étudiants et élèves ont passé le certificat

Les élèves ont accès à une plateforme d'entraînement. Après une rapide évaluation, un logiciel s'adapte aux difficultés de l'élève, propose des exercices variés mais toujours ludiques. « Avec cet outil, l'objectif est d'améliorer l'expression en français (orthographe, grammaire, lexique), nécessaire dans les études mais aussi au quotidien et pour rechercher un emploi », explique Sandrine Bourdier. Ce logiciel est bien pensé car il est adapté aux élèves "dys" (dyslexiques, dyspraxiques). « Les progrès des jeunes sont réels dès lors qu'ils s'en donnent la peine ».

Le certificat Voltaire valide un niveau de compétence, de maîtrise en langue française. « Aujourd'hui de nombreux recruteurs sont de plus en plus sensibles à l'orthographe et vont même jusqu'à tester leur candidat lors des entretiens, dictée ou écriture libre. Je tenais à ce que nos étudiants sortant du lycée aient un petit plus sur leur CV (certificat reconnu par les professionnels, valable 3 ans) et une plus grande confiance en eux à l'écrit ».

Cette année, vingt-huit étudiants et élèves ont passé le certificat. Crise sanitaire oblige, trois sessions de neuf à dix élèves ont eu lieu fin juin.

« Ce projet qui est destiné aux élèves et étudiants de tous horizons, est également très utile aux jeunes arrivés en France il y a quelques années et qui ne maîtrisent pas bien la langue. J'ai une étudiante, arrivée en France il y a deux ans et qui ne parlait quasiment pas français, qui a fait des progrès fulgurants grâce à sa ténacité et sa motivation, et grâce au Projet Voltaire. De telles victoires n'ont pas de prix et forcent mon admiration. De nombreux jeunes sont ainsi réconciliés avec l'orthographe et c'est ma petite victoire personnelle ».

Des heures de soutien-remédiation, deux à trois fois par semaine

L'établissement a un accès pour cinquante places et dans le cadre de la liaison BTS-bac pro, un nombre de places est réservé aux étudiants de 1 re année ayant des difficultés en français. Tout est pris financièrement en charge par le lycée, accès à la plateforme d'entraînement et passage de l'examen, puisque le lycée est inscrit comme centre d'examen. En complément de ces révisions en autonomie et pour progresser plus vite Sandrine Bourdier assure des heures de soutien-remédiation, deux à trois fois par semaine, entre 13 et 14h, pendant l'année scolaire, deux à trois fois par semaine