Bac FM, seule radio lycéenne de Bourgogne

Published on Tuesday, 02 June 2015 12:27 Written by Article du JDC du 2015-05-24 Dominique Souverain

Sans aucun financement de l’Éducation nationale, ni rentrées publicitaires, Bac FM mène sa barque depuis près de vingt-cinq ans. Une référence dans le monde des radios locales.

Depuis bientôt vingt-cinq ans, la station de radio Bac FM, implantée au lycée Raoul-Follereau à Nevers, a pour mission d'éduquer les élèves à la pratique citoyenne des médias. Ce qui fait la fierté de ses trois salariés, Catherine Tripier, directrice d'antenne, Fabienne Desseux, journaliste, et Lætitia Durieu, technicienne et animatrice.

« Exercer pleinement leur liberté d'expression »

2015 04 24 article JDC photo Daniel Goberot 2052377
Lætitia Durieu veille sur la partie technique, lors d’un direct dans le studio de Bac FM. - photo daniel goberot 

« Bac FM reste l'unique radio lycéenne de Bourgogne. Et elle est toujours première radio 100 % locale en terme d'audience, depuis 2005, selon les enquêtes Médialocales de Médiamétrie, dont la prochaine sera publiée fin juillet », souligne Catherine Tripier, qui précise que l'ambition de Bac FM « est de permettre aux jeunes d'exercer pleinement leur liberté d'expression », dans le respect des auditeurs, des invités de leurs co-animateurs.

« En ce qui concerne la musique, notre priorité est de faire découvrir des artistes qui passent peu, ou pas du tout, sur les autres radios. Et aussi de valoriser les nouveaux talents, notamment tous les artistes locaux. »

De très nombreuses interviewes sont réalisées en studio, ou lors de concerts : « Nous avons accueilli récemment des artistes tels que Manu Da Silva, Joseph d'Anvers, les Tambours du Bronx, Tom Novembre ou Kent ».

Bac FM est aussi partenaire de scènes locales et régionales, telles que le Festival Nevers à Vif ou Garçon la Note ! Des émissions sont également réalisées lors du Festival D'Jazz, et des captations lors des spectacles au Café Charbon : « Tout cela demande beaucoup d'investissements et de moyens ». Pourtant, Bac FM ne roule pas sur l'or : « Nous n'avons aucun financement de l'Éducation nationale, ni aucunes rentrées publicitaires. Nous ne vivons que grâce aux dotations du Fonds de soutien, comme toutes les radios associatives, et avec des partenariats avec les collectivités locales et territoriales », précise Catherine Tripier.

Parmi les spécificités de la station, des opérations éducatives. Notamment la lutte contre toute forme de discrimination grâce à l'émission "Les droits humains en action", présentée par les jeunes du Pac des Ouches, avec Amnesty International. « Nous soutenons aussi, par exemple, l'option "Sciences Po Égalité des chances et diversité" via une convention pour l'éducation prioritaire. Dans un autre domaine, nous réalisons des émissions politiques avec les élèves. Nous avions ainsi fait des directs lors des élections municipales, l'an dernier. »

Parmi les temps forts de l'antenne, le projet "War Poets", mené dans le cadre des commémorations de la première guerre mondiale entre trois pays, la France, l'Italie et la Turquie : « Il a obtenu un Label de qualité par le Bureau d'assistance national du réseau Canopé ». Autre évènement salué, le Grand Débat : « Bac FM a été partenaire de cet évènement organisé avec Le Journal du Centre. Des élèves ont notamment eu l'opportunité d'interviewer Jean-François Kahn ».

Public scolaire, ados et jeunes adultes sont ciblés

La radio associative s'investit aussi dans le domaine de la santé : « Nous sommes missionnés pour faire la promotion de la "Maison des Adolescents", conformément au programme régional de santé, qui précise l'importance de développer des actions de prévention en direction du public scolaire, des adolescents et des jeunes adultes. Nous avons été à même, en tant que radio scolaire, d'obtenir la participation active de nos jeunes dans ces émissions ».

Dominique Souverain
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.