L'atelier Sciences Po du lycée Raoul Follereau

 

Quelle est la finalité de l'atelier Sciences Po ?

Suite à la signature d'une Convention d'Education Prioritaire (CEP), en juin 2013, avec Sciences Po, le lycée Raoul Follereau est devenu partenaire de l'Institut d'Etudes Politiques parisien (27 rue Saint-Guillaume).

Cela signifie que les élèves de l'établissement, candidats à Sciences Po, se voient dispensés des épreuves écrites au concours d'entrée. A la place, ils doivent élaborer, d'octobre à début mars, un dossier de presse sur un thème de leur choix. Ce dossier est ensuite à soutenir devant un jury d'admissibilité interne au lycée, présidé par M. le proviseur. Les candidats déclarés admissibles sont alors convoqués à Paris début juin pour un entretien d'admission.

Les Conventions d'Education Prioritaire ont été initiées en 2001 par Richard Descoings (1958 - +2012), alors directeur de Sciences Po (1996 – +2012), dans le but de diversifier, en direction des classes modestes, le recrutement de l'Institut, jugé trop élitiste, et de capter de nouveaux talents qui, sans cela, seraient restés cachés. Il s'agit d'un partenariat avec des lycées classés en Zone d'Education Prioritaire (ZEP) ou en Zone Urbaine Sensible (ZUS). C'est précisément le cas du lycée Raoul Follereau, situé en ZUS.

Comment est-il organisé ?

Il repose sur six piliers :

- Chaque élève se voit attribuer un professeur référent qui ne s'occupe que de lui pendant toute la durée d'élaboration du dossier de presse.

- Parallèlement, une préparation à l'oral d'admissibilité est mise en place à partir du mois de novembre par deux enseignants dont la responsable de l'option « théâtre » du lycée.

- Après la publication des résultats d'admissibilité fin mars, l'entraînement à l'oral se poursuit avec les seuls admissibles en vue d'affronter l'entretien d'admission.

- Les candidats admissibles sont également initiés à l'analyse iconographique par nos deux professeurs documentalistes pour se familiariser avec une épreuve spécifique de l'oral d'admission.

- A partir du mois de novembre également, les élèves de l'atelier suivent des séances d'analyse de motivations et d'estime de soi, animées par la Psychologue-Conseillère d'Orientation de l'établissement.

-Enfin, deux déplacements au moins sont programmés dans le courant de l'année : l'un à destination fixe (visite du campus parisien de Sciences Po ou de son campus dijonnais), l'autre à destination variable (en 2016/2017 les visites à Strasbourg du Parlement européen et du Conseil de l'Europe ont été retenues).

Qui peut prétendre y participer ?

L'atelier s'adresse à tout élève de terminale* méritant du lycée Raoul Follereau, quelle que soit son appartenance sociale, sous réserve du respect de l'une des deux conditions suivantes :

- avoir été scolarisé dans l'établissement depuis la classe de seconde, quelle que soit la filière suivie (L, S ou ES),

- à titre dérogatoire, l'avoir intégré à partir de la classe de première pour y suivre la filière ES exclusivement.

Les élèves répondant à l'une ou l'autre de ces conditions d'éligibilité doivent demander expressément en fin de première leur intégration à l'atelier en vue de préparer le concours CEP. Une commission de sélection se réunissant en général fin mai en apprécie alors les qualités scolaires et comportementales jugées nécessaires pour y participer.

*Dès la classe de première, sans distinction de série, tout élève qui le demande peut participer à un « pré-atelier » où il sera initié, dans leurs grandes lignes, aux tâches que l'on attendra de lui, l'année suivante, en terminale, dans le cadre de l'atelier proprement dit. A ce stade, aucun critère de sélection n'est appliqué.

 

Le collège universitaire de Sciences Po

 

La réussite au concours selon la procédure « CEP permet d'accéder, comme celle au concours « classique » selon la procédure dite « par examen », au collège universitaire de Sciences Po. Celui-ci donne une formation de premier cycle qui se déroule en trois ans, sur l’un des sept campus de l’établissement en province, outre celui de Paris. Elle permet d’obtenir un diplôme de niveau bachelor (Bac +3).

Fondée sur l’étude des sciences humaines et sociales, la formation repose sur cinq enseignements principaux - droit, économie, histoire, science politique et sociologie -, complétés par des disciplines artistiques, littéraires et scientifiques. L’objectif : donner aux étudiants tous les outils pour comprendre le monde contemporain.

Le site de Paris accueille non seulement les étudiants qui suivent le programme général mais aussi ceux qui ont choisi les doubles cursus avec les universités parisiennes (Paris I, Paris IV, Paris VI).

Les campus en région*offrent les mêmes enseignements fondamentaux qu’à Paris et conduisent au même diplôme de bachelor. Ils présentent cependant des spécificités supplémentaires: des cours en lien avec les zones géographiques auxquelles ils sont dédiés, un enseignement renforcé en langues étrangères et une communauté étudiante plus multiculturelle :

Quel que soit le campus, la troisième année s’effectue à l’étranger, en stage ou en séjour d’études dans l’une des 470 universités partenaires de Sciences Po.

A Sciences Po, les étudiants approfondissent les enseignements magistraux grâce aux cours en petits groupes où l’on apprend à s'exprimer en public, à débattre et à forger son esprit critique. Ils sont délivrés à la fois par des universitaires et par des praticiens venus du monde professionnel.

A l’issue de leurs trois années d’études, les étudiants obtiennent un diplôme de bachelor. Ils peuvent ensuite choisir d’intégrer le monde professionnel, ou bien poursuivre leurs études à  Sciences Po en master ou dans tout autre établissement en France ou à l’étranger.

*Attention ! Il ne faut pas confondre les campus décentralisés en province de Sciences Po Paris avec les différents IEP (Instituts d'Etudes Politiques) provinciaux, comme ceux de Lyon, Strasbourg, Grenoble, Bordeaux...etc.